En bref - Pyongyang avoue

Washington — La Corée du Nord a reconnu au cours de récents pourparlers que la plupart de ses programmes nucléaires avaient bien un objectif militaire, a déclaré hier James Kelly, secrétaire d'État adjoint américain pour l'Asie orientale et le Pacifique.

«Ils ont dit qu'ils voulaient garder un programme nucléaire civil, mais ils ont également reconnu que la plupart de leurs programmes nucléaires étaient liés à l'armement», a déclaré M. Kelly lors d'un audition parlementaire. La Corée du Nord s'est toujours abstenue d'annoncer publiquement qu'elle dispose de l'arme nucléaire, mais elle reconnaît malgré tout une capacité de dissuasion nucléaire. Une troisième série de pourparlers à six (États-Unis, Russie, Chine, Japon, les deux Corées), organisée fin juin à Pékin, n'a pas permis de parvenir à un accord sur les modalités et les conditions d'un désarmement nucléaire de la Corée du Nord.