Plusieurs explosions entendues dans le centre de Kaboul

Les explosions se sont produites dans des zones densément peuplées de la capitale afghane.
Photo: Wakil Kohsar Agence France-Presse Les explosions se sont produites dans des zones densément peuplées de la capitale afghane.

Une série de fortes explosions ont secoué le centre de Kaboul samedi, y compris plusieurs ayant retenti de façon rapprochée à la manière de roquettes, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

Aucune victime n’était signalée dans l’immédiat, mais les explosions se sont produites dans des zones densément peuplées de la capitale afghane, notamment à proximité de la Zone verte centrale et dans un quartier du nord. Aucune revendication n’a pour l’heure été émise.

Les explosions surviennent avant les rencontres prévues samedi à Doha, capitale du Qatar, entre le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et les négociateurs des talibans et du gouvernement afghan, qu’il doit voir séparément.

À Kaboul, des alarmes retentissaient du côté des ambassades et des entreprises dans et autour de la Zone verte, un quartier fortifié qui abrite des dizaines de compagnies internationales et leurs employés.

Des photos non vérifiées circulaient sur les réseaux sociaux montrant apparemment des trous occasionnés par des roquettes dans au moins deux bâtiments.

Les autorités n’ont pas immédiatement réagi, mais le ministère de l’Intérieur a déclaré que deux petites explosions de « bombe collante » avaient été signalées plus tôt samedi matin, dont une qui a frappé une voiture de police, tuant un policier et en blessant trois autres.

Une vague de violence continue secoue l’Afghanistan depuis des mois.

Les talibans se sont engagés à ne pas attaquer les zones urbaines aux termes d’un accord de retrait de l’armée américaine, mais les autorités de Kaboul ont accusé les insurgés ou leurs épigones d’autres attaques récentes dans la capitale.

Les négociateurs des talibans et des gouvernements afghans ont lancé des pourparlers de paix à la mi-septembre, au Qatar, mais les progrès ont été lents.

Des responsables ont toutefois déclaré à l’AFP vendredi qu’une percée devrait être annoncée dans les prochains jours.

Au cours des six derniers mois, les talibans ont mené 53 attentats suicides et déclenché 1 250 explosions, qui ont fait 1 210 morts et 2 500 blessés parmi les civils, a déclaré cette semaine le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Tariq Arian.