Jeu-questionnaire: les enjeux de la pandémie dans le monde

Photo: Noel Celis Agence France-Presse

Ce texte fait partie du cahier spécial Le petit D

La crise entourant la COVID-19 touche les gens du monde entier. Dans certains pays, où les défis étaient déjà grands, la pandémie amène un nouveau lot d’enjeux à considérer. Voici un petit jeu-questionnaire préparé par OXFAM-Québec qui t’en apprendra davantage.

Pour faire face à la pandémie, il est essentiel de compter sur le personnel soignant. Au Québec, on compte presque 25 médecins pour 10 000 personnes. Selon toi, à combien s’élève ce nombre en Afrique subsaharienne ?

> 2

> 8

> 16

Il y a seulement 2 médecins pour 10 000 personnes en Afrique subsaharienne, soit 12 fois moins environ qu’au Québec.

Calcul : 20 878 médecins au Québec en 2018 pour 8,388 millions d’habitants au Québec en 2018, soit 2,48 médecins pour 1000 habitants.

 
 

Selon toi, quelle part de la population mondiale n’a pas accès à des services de santé ?

> 35 %

> 50 %

> 65 %

La moitié de la population (50 %) n’a pas accès aux services de santé les plus essentiels, selon un rapport de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la santé publié en 2017.

 
  

Le personnel de la santé est en première ligne face à la COVID-19. Selon toi, quelle est la proportion de femmes dans le secteur infirmier à l’échelle mondiale ?

> 12 %

> 63 %

> 90 %

Les femmes représentent environ 90 % du personnel infirmier dans le monde, d’après l’Observatoire mondial de la santé. Même si elles sont nombreuses dans ce secteur, peu de femmes y occupent des postes à responsabilités.

 
  

Après l’entrée en vigueur des mesures de confinement, qui a dit : « De nombreuses femmes et filles se retrouvent particulièrement exposées à la violence là où elles devraient en être protégées : chez elles » ?

> António Guterres, secrétaire général des Nations unies

> Le Dr Horacio Arruda, directeur de santé publique du Québec

> Cynthia Germanotta, ambassadrice pour l’Organisation mondiale de la santé

C’est António Guterres, secrétaire général des Nations unies. Il a lancé un appel pour la paix à la maison. Dans certains pays, le nombre de femmes qui ont appelé les services d’aide a doublé après la mise en place des mesures de confinement.

 
  

Dans les camps de personnes réfugiées, combien de personnes se partagent un même point d’eau ?

> 30

> 120

> 250

Les normes humanitaires préconisent la présence d’un point d’eau pour 250 personnes et d’un espace de vie individuel de 3,5 m2²(38 pi2).

 
  

Combien de personnes dans le monde risquent de tomber dans la pauvreté à cause des effets de la pandémie si rien n’est fait pour les aider ?

> 750 000

>  1 000 000

> 500 000 000

Un demi-milliard de personnes dans le monde pourraient basculer dans la pauvreté, et 50 millions de personnes en Afrique de l’Ouest sont menacées de crise alimentaire en raison des retombées économiques de la pandémie.

 
  

Quel est le pays qui subit aujourd’hui la plus grave crise humanitaire au monde ?

> La République démocratique du Congo (Afrique centrale)

> Le Bangladesh (Asie du Sud)

> Le Yémen (Proche-Orient)

En raison de la guerre, de la famine et des épidémies, le Yémen vit une situation qui a été qualifiée, dès 2018, de « pire crise humanitaire au monde » par les Nations unies.

 
 

Quelles sont les principales causes de famine dans le monde ?

> Les aléas climatiques, les conflits et les crises économiques

> Le manque de nourriture et le gaspillage alimentaire mondial

> L’inaction politique et l’indifférence de la communauté internationale

La famine est le niveau le plus élevé d’insécurité alimentaire. Si cette insécurité est causée généralement par les aléas climatiques, les conflits et les crises économiques, la famine est le résultat de l’inaction politique et de l’indifférence de la communauté internationale.