La Russie dépasse le cap des 1000 morts

Durant une vidéoconférence avec Vladimir Poutine, Mikhaïl Michoustine a indiqué qu’il allait se placer en isolement et a suggéré la nomination d’un premier ministre par intérim.
Photo: Alexei Druzhinin, Sputnik, Kremlin Pool Via Associated Press Durant une vidéoconférence avec Vladimir Poutine, Mikhaïl Michoustine a indiqué qu’il allait se placer en isolement et a suggéré la nomination d’un premier ministre par intérim.

Le premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, a annoncé jeudi qu’il était contaminé au coronavirus, alors que la Russie franchissait plusieurs seuils symboliques, dépassant les 100 000 cas, les 1000 morts et battant un nouveau record quotidien de contaminations.

Durant une vidéoconférence avec Vladimir Poutine, M. Michoustine, 54 ans, a indiqué qu’il allait se placer en isolement et a suggéré la nomination d’un premier ministre par intérim.

Immédiatement après, un décret officialisant la nomination d’Andreï Belooussov, jusqu’alors premier vice-premier ministre, était signé par le président russe. M. Poutine a aussi souhaité un bon rétablissement à Mikhaïl Michoustine et dit espérer qu’il restera « capable de travailler » et « participera activement » aux décisions du gouvernement.

« Quand vous arrivez à l’hôpital, appelez-moi sans faute. J’attends votre appel », a ajouté Vladimir Poutine en terminant sa conversation avec M. Michoustine, qu’il avait nommé à la surprise générale en janvier alors qu’il était le chef des services fiscaux et méconnu du grand public.

Vladimir Poutine, 67 ans, n’a pas été vu en compagnie de son premier ministre depuis le 24 mars. Selon le site du Kremlin, il n’a rencontré personne publiquement en face à face depuis plusieurs semaines et tient uniquement des visioconférences.

La contamination du premier ministre coïncide avec de nouveaux chiffres inquiétants pour la Russie : selon le site d’information du gouvernement sur le virus, la maladie a causé 1073 décès et la contamination de 106 498 personnes, en majorité à Moscou, dans sa région et à Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays.

En outre, 7099 nouveaux cas ont été recensés lors des 24 dernières heures, chiffre le plus important enregistré depuis le début de l’épidémie. Les autorités indiquent par ailleurs avoir réalisé plus de 3,4 millions de tests.