Grand format L'année 2019 en images

L'année qui se termine aura été forte en crises partout dans le monde, sur le plan tant politique que climatique ou social. En voici un résumé en vingt photos marquantes. 

1 Manifestations à Hong Kong | De tous les mouvements de révolte qui ont émergé dans le monde cette année, celui des manifestants prodémocratie à Hong Kong a été le plus durable — et certainement le plus médiatisé. De l'occupation de l'aéroport au siège de l'Université polytechnique, les six derniers mois ont montré l'étendue de la fracture entre le territoire semi-autonome et la Chine continentale. Si le projet de loi sur les extraditions à l'origine de la contestation a été abandonné, la cheffe Carrie Lam, elle, n'a jamais baissé les bras. Vincent Yu Associated Press
2 Donald Trump | Avec dans l’œil la présidentielle de 2020, Donald Trump a passé une bonne partie de l'année à s'en prendre aux démocrates, devenus majoritaires à la Chambre des représentants en janvier. Mais le déchaînement de colère du président n'aura pas réussi à lui épargner le plus grand déshonneur: une mise en accusation, la troisième de l'histoire des États-Unis, pour abus de pouvoir et entrave au travail du Congrès. Même s'il est presque assuré de ne pas être destitué par le Sénat, cette tache reste indélébile. Brendan Smialowski Agence France-Presse
3 Cyclone au Mozambique | Après le passage du puissant cyclone Idai sur la côte du Mozambique, en mars, la désolation s’étalait à perte de vue. Étant donné l’ampleur de la destruction, l'acheminement de l'aide a été d'une complexité inouïe. Des milliers de sinistrés sont ainsi restés démunis, sans toit, comme ces deux soeurs réfugiées sous une bâche pour se protéger de la pluie. Cette énième catastrophe est venue confirmer à quel point les phénomènes climatiques extrêmes se multiplient dans le monde, quel que soit le continent. Yasuyoshi Chiba Agence France-Presse
4 Notre-Dame-de-Paris en feu | Quand la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, debout en plein cœur de la ville depuis le XIIe siècle, s'est mise à brûler en avril, le monde entier a retenu son souffle. Des centaines de personnes ont assisté, depuis les quais et les ponts de la Seine, mais aussi en direct à la télévision, à l'effondrement de la flèche rajoutée au XIXe siècle. Il aura fallu quinze heures aux pompiers pour venir à bout de l'incendie, qui a finalement détruit une bonne partie du toit de la cathédrale, encore fermée au public à ce jour. Geoffroy Van der Hasselt Agence France-Presse
5 Sanna Marin | Sanna Marin, 34 ans, auparavant mairesse, puis ministre des Transports dans le gouvernement finlandais, est devenue en décembre la plus jeune cheffe d'État du monde, femmes et hommes confondus. Élue au poste de première ministre de Finlande devant Antti Rinne, le premier ministre sortant qu'un scandale de gestion publique avait justement poussé à la démission, Sanna Marin a rejoint le quintette féminin aux commandes des cinq partis qui forment la coalition au pouvoir au pays. Toutes, sauf une, ont moins de 35 ans. Alain Jocard Agence France-Presse
6 Ebola au Congo | L'épidémie d'Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo, qui a fait 2211 morts depuis août 2018 et suit, en termes d'importance, celle de 2014 en Afrique de l'Ouest, a été particulièrement funeste autour de Butembo, dans le Nord-Kivu. Mais la lutte contre l'épidémie, toujours considérée comme une urgence de santé publique mondiale par l’OMS, est ralentie par l'insécurité qui règne dans la région, où des groupes armés attaquent tant la population que les travailleurs humanitaires. John Wessels Agence France-Presse
7 Feux en Amazonie | Quand des images ont révélé cet été que la forêt amazonienne était en train de brûler à un rythme affolant en raison, principalement, de la déforestation, un mouvement d’indignation a s’est propagé à l’échelle internationale. Toutes les flèches ont visé le président brésilien, Jair Bolsonaro, un climatosceptique d’extrême droite dont les politiques, notoirement nocives l’environnement, faisaient déjà polémique. Sa gestion de la crise en Amazonie a d’ailleurs été au centre du sommet du G7 à Biarritz, en août. Carl de Souza Agence France-Presse
8 Boris Johnson et le Brexit | La chevelure extravertie et capricieuse de Boris Johnson aura certainement été une illustration de la bataille du Brexit elle-même — bataille qui fut marquée cette année, au-delà de la démission de Theresa May, par un grand chaos et des changements de cap incessants. Maintenant qu'il a gagné son pari d'obtenir une majorité absolue au Parlement britannique, le premier ministre a la ferme intention de tenir sa promesse phare: réaliser le Brexit le 31 janvier 2020. Tolga Akmen Agence France-Presse
9 Invasion de la Syrie par la Turquie | Quelques jours après le retrait brutal des troupes américaines du nord de la Syrie sur ordre de Donald Trump, en octobre, les forces turques lançaient en catimini une offensive contre les Kurdes — précisément dans cette zone. L'affaire a soulevé un violent tollé international et causé une querelle interne à l'OTAN, jamais mis au courant de cette initiative. Pour échapper aux combats, plus de 100 000 Syriens ont dû fuir leur domicile, faisant craindre un nouveau désastre humanitaire dans un pays déjà exsangue. Delil Souleiman Agence France-Presse
10 Fonte des glaces au Groenland | Chose certaine, le climatologue danois qui a pris cette photo lors d'une expédition au Groenland, en juin, ne se doutait pas qu'elle deviendrait une icône du réchauffement climatique, en particulier celui des pôles. En peu de temps, cette parfaite illusion d'un attelage de chiens marchant sur l'eau a fait le tour du monde. En réalité, c'est la fonte rapide des glaces et la faible perméabilité de la glace sous l'eau de fonte qui a rendu possible cette superposition spectaculaire... et trompeuse. Steffen Olsen / Institut météorologique danois / Agence France-Presse
11 Réforme des retraites en France | Après des mois de perturbations menées par les gilets jaunes, la France a vu naître une autre révolte sociale cette année: la fronde contre la réforme des retraites. Malgré la colère, les cortèges bruyants, les poings sur la table et les pourparlers multilatéraux, la situation reste au point mort: le gouvernement ne bouge pas d'un poil et les syndicats ne fait pas de compromis. En attendant un éventuel dénouement, le remue-ménage inédit dans les transports se poursuit, au risque d'exaspérer le pays pour de bon. Jean-Philippe Ksiazek Agence France-Presse
12 Manifestations au Chili | Une banale augmentation du prix du billet de métro a mis le feu aux poudres au Chili, donnant naissance en octobre à un mouvement de contestation contre les inégalités socio-économiques. Manifestation après manifestation, qui ont fait une vingtaine de morts et quelque 2000 blessés, plusieurs voix — dont celle de femmes en noir, symboliquement endeuillées — se sont élevées pour dénoncer la répression policière, finalement montrée du doigt par l’ONU en décembre. Malgré la promesse du gouvernement de réviser la Constitution, héritée de la dictature de Pinochet, le ras-le-bol n’a pas dit son dernier mot. Martin Bernetti Agence France-Presse
13 Greta Thunberg | N’en déplaise à Donald Trump, un seul nom incarne cette année marquée par la lutte contre les changements climatiques: Greta Thunberg. À la fois applaudie et critiquée, la jeune activiste suédoise a été la figure, la visage et la voix d’une nouvelle génération préoccupée par le climat et l’avenir de la planète. Si elle fut de tous les grands rassemblements, son discours le plus virulent — «How dare you?» — restera celui du Sommet action climat de l’ONU à New York, le 23 septembre, quelques jours avant sa venue à Montréal pour une marche historique. Jason DeCrow Associated Press
14 Venise inondée | Ce n’est hélas pas pour la beauté de son architecture, mais plutôt pour ses marées hautes exceptionnelles (les acqua alta) que Venise a fait le tour du monde en novembre — où, le 12 du mois, une marée haute de 187 cm a battu tous les records depuis 1966. La ville, qui se trouve déjà à plus d’un mètre sous le niveau de la mer, a été envahie par des eaux qui ont dévasté plusieurs de ses joyaux. Cet épisode historique est venu rappeler la vulnérabilité de Venise, qui s’enfonce peu à peu dans la mer. Luca Bruno Associated Press
15 Manifestations en Irak | Déjà emblématique, la place Tahrir, à Bagdad, continue d’être le symbole de toute révolte qui bouleverse l’Irak. Au début octobre, une nouvelle contestation visant la corruption, le chômage et le désagrégation des services publics irakiens a éclos dans la capitale, avant de se répandre peu à peu dans le reste du pays. Le bilan est vertigineux: plus de 450 morts et quelque 25 000 blessés. Si le premier ministre a finalement démissionné, le cul-de-sac politique apparaît insoluble: plongés dans la confusion, les dirigeants peinent à lui trouver un remplaçant. Ahmad Al-Rubaye Agence France-Presse
16 Groupe État islamique, la dernière bataille | C’est dans ce désert désolé, parcouru de silhouettes noires de femmes et d’enfants, qu’a eu lieu la longue et dure bataille contre le dernier retranchement du groupe État islamique, en mars. Il aura fallu plusieurs semaines pour faire tomber l’ultime bastion syrien des djihadistes, qui a marqué la fin du califat si longtemps redouté. Et bien que le chef du groupe ait été tué dans une opération militaire américaine, en octobre, des cellules djihadistes subsistent à travers la Syrie, faisant craindre une soudaine résurrection. Delil Souleiman Agence France-Presse
17 Incendies en Australie | Si la Californie a continué de lutter contre des incendies dangereusement invasifs cet automne, une nouvelle urgence est apparue en novembre:  des feux de forêt incontrôlables en Australie, près de Sydney. Le scénario est tristement le même: la sécheresse et des chaleurs records (près de 50 degrés), quand ce n’est pas en plus du vent, attise des incendies d’une intensité déjà inquiétante. L’état d’urgence a été décrété à la mi-décembre en Nouvelles-Galles du Sud, dont la capitale est Sydney. Un mot a résumé cette saison d’incendies: catastrophique. Peter Parks Agence France-Presse
18 Trump et Kim en Corée du Nord | En juin, Donald Trump est devenu le premier président américain en exercice à fouler le sol de la Corée du Nord. Et il n’était pas seul: le président américain avait fixé un rendez-vous (plutôt impromptu) avec Kim Jong-un sur la zone démilitarisée entre les deux Corées, où il a franchi la frontière et fait quelques pas au nord. Cette rencontre entre les deux dirigeants était la troisième, après Singapour l’an dernier et Hanoï en février. Mais le dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord, lui, stagne toujours. Brendan Smialowski Agence France-Presse
19 Juan Guaidó | Au début du mois de janvier, à la surprise générale, un opposant du président vénézuélien s’est autoproclamé président par intérim du pays: Juan Guaidó. Aussitôt, une cinquantaine de pays ont reconnu sa légitimité et appuyé sa requête — c’est-à-dire la démission de Nicolás Maduro, dont il contestait la récente réélection. Mais comme l’armée a soutenu le président «officiel», la crise politique s’est ajoutée aux autres crises que traverse le Venezuela. À ce jour, l’économie reste effondrée, les pénuries perdurent et la crise migratoire n’est toujours pas résorbée. Fernando Llano Associated Press
20 Manifestations en Algérie | Si une contestation a tenu le coup sans faillir ni sombrer dans la violence, cette année, c’est bien celle en Algérie. À partir de février, des milliers et des milliers de personnes ont exprimé chaque vendredi leur rejet de ce qu’ils appellent le «système» au pouvoir depuis l’indépendance du pays, en 1962. Après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, dont la candidature pour un cinquième mandat (illégal) avait lancé le mouvement, une succession de coups de théâtre ont mené à une présidentielle aussi rejetée par le «Hirak». Tout reste donc encore à faire.  Ryad Kramdi Agence France-Presse