Les Jeux de la Francophonie attribués à la République démocratique du Congo

La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo

Les IXe Jeux de la Francophonie en 2021 ont officiellement été attribués mardi à la République démocratique du Congo (RDC), après le retrait de la province canadienne du Nouveau-Brunswick, a annoncé l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF), organe de l’OIF qui réunit les représentants des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie, « a donné un avis favorable à la tenue, en 2021, des IXe Jeux de la Francophonie en République démocratique du Congo », selon un communiqué.

La RDC « s’engage à débuter les travaux de construction du village avant la tenue du prochain CPF prévu le 29 octobre 2019 », précise le CPF, qui suit ainsi une recommandation faite jeudi par les ministres membres du Conseil d’orientation du comité international des Jeux de la Francophonie.

La tenue des Jeux en RDC intervient à la suite d’un nouvel appel à candidatures, qui avait été prolongé faute de candidats, lancé après le retrait surprise des villes de Moncton-Dieppe, situées dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Le Nouveau-Brunswick, la seule province bilingue du Canada, avait invoqué l’explosion du coût financier des Jeux, qui a été multiplié par près de neuf, de 15 millions de dollars canadiens en 2016 à 130 millions de dollars, avant d’être ramené in extremis à 62 millions de dollars en 2019 par le comité organisateur.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait demandé en vain une aide supplémentaire du gouvernement fédéral canadien, qui avait déjà promis de financer les Jeux à hauteur de ce que la province débourse.

Le coût des Jeux est de plus en plus souvent pointé du doigt.

L’OIF, qui regroupe 88 États et gouvernements, sélectionne le lieu d’accueil des Jeux. La compétition quadriennale combine des épreuves sportives et des concours culturels, ouverts aux 18-35 ans afin de promouvoir les talents de la jeunesse francophone.

Les VIIIe Jeux de la Francophonie, tenus en Côte d’Ivoire en 2017, avaient réuni pendant dix jours près de 3500 participants dont 2500 jeunes athlètes et artistes de 53 États et gouvernements de la Francophonie.

Six mois après l’élection présidentielle du 30 décembre, la RDC, plus grand et plus instable des pays d’Afrique subsaharienne, a renoué avec de profondes turbulences : opposition interdite de manifestation, gouvernement toujours en gestation, regain de tensions meurtrières dans l’Est.

Dans ce pays-continent, qui regorge de cobalt, de cuivre, de coltan, d’or, de diamants, la vaste majorité des Congolais vit avec moins de deux dollars par jour.

L’Est du pays subit guerres et violences des groupes armés depuis la fin du génocide des Tutsis au Rwanda voisin en 1994 et le renversement du maréchal Mobutu Sese Seko en 1997.