Séisme de 6,6 au large du Salvador: pas de victime ni de dégâts

Un tremblement de terre de magnitude 6,6 au large de la côte Pacifique a frappé jeudi le Salvador, sans faire pour l’heure ni victime ni dégâts, selon les autorités. 

Selon l’institut de géophysique américain USGS, le séisme s’est déclenché à 9 h 03 GMT (5h03 à Montréal) à une profondeur de 65 km, à 40 km au sud de la capitale San Salvador, au large de la ville côtière de La Libertad.

Aucune victime ni dégâts importants n’ont pour l’heure été enregistrés, ont indiqué les autorités salvadoriennes. 

À la suite du séisme, « une alerte au tsunami est émise », a assuré sur Twitter le ministère salvadorien de l’Environnement, prévoyant une hausse du niveau de la mer d’une trentaine de centimètres. 

La ministre de l’Environnement, Lina Pohl, a toutefois précisé par la suite que l’alerte avait été émise « par protocole ».

De son côté, le Centre d’alerte tsunami pour le Pacifique, basé aux États-Unis, n’a pas émis d’avertissement concernant un possible tsunami.

Les autorités salvadoriennes ont conseillé à la population de ne pas s’approcher de l’océan durant au moins quatre heures après le séisme et le ministère de l’Éducation a suspendu les classes dans la zone côtière concernée.

Le corps des pompiers, la police et d’autres services de secours ont été mobilisés pour procéder à une évaluation des dommages éventuels, ont indiqué les autorités salvadoriennes.

Le président élu salvadorien Nayib Bukele, qui doit prendre ses fonctions le 1er juin, a indiqué sur Twitter que le tremblement de terre avait été ressenti « sur 100 % du territoire national » de ce petit pays d’Amérique centrale.

Selon les autorités salvadoriennes, le séisme aurait été ressenti au Guatemala, au Honduras, au Nicaragua et jusqu’au Costa Rica.