Un reporter du «New York Times» s’est vu refuser l’entrée en Égypte

Le Caire — Les autorités égyptiennes ont interdit à un journaliste expérimenté du New York Times d’entrer dans le pays, a rapporté mardi le quotidien américain. Arrivé au Caire lundi, David Kirkpatrick a été « détenu au secret plusieurs heures avant d’être forcé à prendre un vol de retour à destination de Londres », selon le Times, qui affirme que le journaliste n’a reçu aucune explication à cette mesure. Le ministère égyptien de l’Intérieur n’était pas dans l’immédiat joignable pour des commentaires. M. Kirkpatrick a été chef du bureau du Caire pour le quotidien entre 2011 et 2015, et est l’auteur d’un livre sur le Printemps arabe. Les médias progouvernementaux l’ont régulièrement critiqué pour sa couverture de l’actualité du pays.