L’armée israélienne dit avoir attaqué des positions iraniennes en Syrie

Les défenses antimissiles israéliennes ont intercepté une roquette sur les hauteurs du Golan.
Photo: Jalaa Marey Agence France-Presse Les défenses antimissiles israéliennes ont intercepté une roquette sur les hauteurs du Golan.

Dans une déclaration extraordinaire, l’armée israélienne a confirmé dimanche (lundi matin, heure locale) avoir attaqué des cibles de l’armée iranienne en Syrie, quelques heures après avoir effectué un rare raid aérien à la lumière du jour près de l’aéroport international de Damas.

La déclaration a été publiée quelques heures après que les défenses antimissiles israéliennes eurent intercepté une roquette sur les hauteurs du Golan à la suite du raid contre l’aéroport.

« Nous avons commencé à frapper des cibles iraniennes sur le territoire syrien, a déclaré Tsahal. Nous mettons en garde les forces armées syriennes contre toute tentative de nuire aux forces ou au territoire israéliens. »

Jusqu’à présent, Israël s’est largement abstenu d’annoncer publiquement ses opérations militaires secrètes dans la Syrie voisine, afin d’éviter une implication à grande échelle dans la guerre civile amorcée il y a huit ans.

Les autorités militaires syriennes ont déclaré qu’Israël avait mené des frappes aériennes intensives en lançant des vagues successives de missiles guidés peu après 1 h, mais elles ont ajouté que les défenses anti-aériennes syriennes avaient détruit la plupart des missiles avant qu’ils n’atteignent leurs objectifs.

Les médias syriens ont déclaré que les défenses aériennes avaient repoussé un raid aérien israélien près de l’aéroport international au sud de Damas. La télévision d’État a déclaré que les défenses aériennes syriennes « avaient empêché » l’attaque d’atteindre ses objectifs. Israël aurait lancé six missiles sur une zone proche de l’aéroport international de Damas, dont cinq auraient été abattus et un autre détourné vers des terres agricoles vides situées à proximité.

Des habitants de la capitale ont déclaré avoir entendu cinq explosions tôt dimanche après-midi, apparemment provoqués par le bruit des défenses anti-aériennes.

Les avions militaires israéliens ont récemment utilisé l’espace aérien du Liban pour frapper en profondeur en Syrie, notamment en attaquant un entrepôt près de l’aéroport international de Damas plus tôt ce mois-ci, selon les médias officiels syriens.

Deux heures après l’annonce de l’interception par le dôme de fer israélien d’une roquette tirée vers le Golan, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, actuellement en visite au Tchad, a déclaré dans un communiqué que la politique de son gouvernement est bien définie : « faire du tort à l’Iran en Syrie et à quiconque tente de nous faire du mal ».