Tsahal subit de nouvelles pertes à Gaza

Gaza — La bande de Gaza a connu hier une journée particulièrement sanglante avec la mort de cinq Palestiniens et, selon le Djihad islamique, de cinq soldats israéliens, au lendemain d'un raid israélien dans la région au cours duquel huit Palestiniens et six soldats israéliens ont été tués.

Le Djihad islamique a annoncé avoir tué hier cinq soldats israéliens dans une attaque contre leur blindé à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, alors que cinq Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne dans le quartier de Zeitoun à Gaza, où l'armée israélienne mène une incursion depuis la nuit de lundi à mardi.

Des activistes palestiniens remettront ce matin aux autorités israéliennes les restes des corps de six soldats israéliens tués mardi, en échange d'un retrait de l'armée d'un quartier de la ville, a indiqué un responsable palestinien hier soir.

Huit Palestiniens sont morts au cours du raid de mardi, alors que six soldats israéliens ont été tués dans une attaque palestinienne perpétrée dans le même quartier. Si le décès hier des cinq soldats israéliens se confirmait, il s'agirait, avec les six morts de mardi, des pertes les plus importantes qu'ait subies l'armée israélienne depuis deux ans.

À la suite de l'attaque d'hier à Rafah, le chef d'état-major de l'armée israélienne, Moshe Yaalon, a convoqué une réunion d'urgence avec les chefs militaires, selon la radio militaire israélienne.

Par ailleurs, d'intenses combats opposaient toujours hier soir, à Zeitoun, des activistes palestiniens à l'armée israélienne, qui continue ses recherches pour retrouver les restes des six soldats tués la veille sur place.