Le HCR demande plus de capacités pour secourir les migrants en Méditerranée

Genève — Le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé vendredi son inquiétude après la décision de l’Aquarius de cesser ses opérations et a souhaité « plus de capacités » pour secourir les migrants en Méditerranée. « Les capacités de secours doivent être renforcées et non pas diminuées », a déclaré la porte-parole du HCR, Shabia Mantoo. Les ONG Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée ont annoncé jeudi devoir « mettre un terme » aux opérations du navire qu’ils exploitent, l’Aquarius, qui ramenait en Europe les migrants secourus en Méditerranée. Le navire était bloqué à Marseille depuis octobre, après que Panama lui eut retiré son pavillon à la demande du gouvernement italien.