Traitement spécial pour ex-dirigeants

Genève — L'armée américaine a choisi d'anciens dignitaires du régime de Saddam Hussein pour leur infliger des sévices spécifiques dans une prison de la coalition à l'aéroport international de Bagdad, a appris l'Associated Press.

Un responsable qui s'est entretenu avec des membres du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) du rapport confidentiel du CICR révélant cette information, a déclaré à l'AP que nombre des principaux dignitaires irakiens figurant dans le jeu de 55 cartes du Pentagone faisaient partie de ces victimes. Ces responsables étaient identifiés comme des «détenus de grande valeur», selon le rapport. «Depuis juin 2003, plus d'une centaine de détenus de grande valeur ont été maintenus pendant près de 23 heures par jour en isolement complet dans de petites cellules de béton privées de la lumière du jour», explique le document.

Selon le document, ces détenus avaient le droit de se dégourdir les jambes à plusieurs en dehors de leurs cellules pendant 20 minutes deux fois par jour et d'aller aux toilettes ou à la douche, là encore à plusieurs. Le responsable qui s'est confié à l'AP sous couvert de l'anonymat affirme que plusieurs des 44 dignitaires du jeu de cartes du Pentagone déjà capturés sont détenus à l'aéroport international de Bagdad. Il est impossible de savoir si Saddam Hussein, l'as de pique du jeu de cartes, est détenu lui-même à l'aéroport, mais le CICR a dévoilé récemment qu'il lui avait rendu visite dans une prison de la coalition quelque part en Irak le mois dernier.