Alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie

Les Néo-Calédoniens ont reçu des textos leur demandant de se mettre immédiatement à l’abri tandis que le PTWC mettait en garde contre des vagues de tsunami pouvant aller jusqu’à trois mètres.
Photo: Theo Rouby Agence France-Presse Les Néo-Calédoniens ont reçu des textos leur demandant de se mettre immédiatement à l’abri tandis que le PTWC mettait en garde contre des vagues de tsunami pouvant aller jusqu’à trois mètres.

Une alerte au tsunami a été émise mercredi après un violent séisme au large de l’archipel français de Nouvelle-Calédonie, où les autorités ont appelé les habitants à se mettre en sécurité.

Le Centre d’alerte au tsunami dans le Pacifique (PTWC) a déclaré que des vagues de tsunami avaient été « constatées » dans la région, mais sans préciser où.

Les Néo-Calédoniens ont reçu des textos leur demandant de se mettre immédiatement à l’abri tandis que le PTWC mettait en garde contre des vagues de tsunami pouvant aller jusqu’à trois mètres.

Des habitants de l’archipel et du Vanuatu voisin ont cependant déclaré qu’ils n’avaient pas ressenti le tremblement de terre. Au Vanuatu, les sirènes d’alerte au tsunami n’avaient pas été déclenchées dans l’immédiat.

« Sur la foi des paramètres sismologiques préliminaires », de « dangereuses vagues de tsunami sont possibles sur les côtes situées dans les 1000 kilomètres de l’épicentre du tremblement de terre », a prévenu le PTWC.

Selon l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGC), la profondeur du séisme a été mesurée à 10 kilomètres et était de magnitude 7,5. L’épicentre se situait à environ 300 kilomètres à l’est de Nouméa.

Le séisme a été suivi de plusieurs répliques. Le PTWC a averti que des vagues pouvant dépasser de trois mètres le niveau des marées étaient possibles en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu, et d’un mètre dans certains endroits des Fidji.

La Nouvelle-Zélande avait lancé une alerte similaire au tsunami avant de l’annuler.

Il n’y a pour l’heure pas information sur d’éventuels dégâts à l’issue de la secousse initiale, et d’après les projections de l’USGC, le bilan du séisme en terme de victimes devrait être minime.