Le Canada signe l’AEUMC en marge du sommet du G20

Le premier ministre Justin Trudeau s’est joint au président américain Donald Trump et au président mexicain sortant Enrique Peña Nieto pour signer officiellement l’accord commercial.  
Photo: Pablo Martinez Monsivais Associated Press Le premier ministre Justin Trudeau s’est joint au président américain Donald Trump et au président mexicain sortant Enrique Peña Nieto pour signer officiellement l’accord commercial.  

Le Canada a signé vendredi à Buenos Aires l’accord commercial entre les États-Unis, le Mexique et le Canada (AEUMC), en marge du sommet très médiatisé du G20.
 

Le premier ministre Justin Trudeau s’est joint au président américain Donald Trump et au président mexicain sortant Enrique Peña Nieto pour signer officiellement l’accord commercial.
 

Les tarifs douaniers américains sur l’aluminium et l’acier demeurent en vigueur, mais un responsable canadien a rappelé que l’accord permet au Canada d’échapper à des tarifs potentiels sur l’exportation de 2,6 millions de voitures — nettement plus qu’en ce moment.


M. Trudeau a quand même profité de la cérémonie de signature pour demander publiquement à M. Trump d’abolir ces tarifs qui, a-t-il dit, nuisent aux économies des deux pays.
 

Vendredi marque une échéance importante pour la version remaniée de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
 

Un nouveau président mexicain prendra ses fonctions samedi, lui qui pourrait ne pas honorer l’accord de principe signé par son prédécesseur.
 

La signature de l’accord commercial est en grande partie cérémoniale, car il devra encore être ratifié par les trois pays avant de pouvoir entrer officiellement en vigueur.


Les législateurs américains ont déjà indiqué qu’ils ne s’attendent pas à s’attaquer à l’AEUMC avant que le nouveau Congrès ne soit assermenté au début de l’année prochaine.


D'autres détails suivront.