Des Cubains et des femmes

Une trentaine d'épouses, de mères ou de filles de dissidents cubains emprisonnés ont manifesté hier à La Havane pour réclamer leur libération.
Photo: Agence Reuters Une trentaine d'épouses, de mères ou de filles de dissidents cubains emprisonnés ont manifesté hier à La Havane pour réclamer leur libération.

Une trentaine d'épouses, de mères ou de filles de dissidents cubains emprisonnés ont manifesté hier à La Havane pour réclamer leur libération.

Cette manifestation, d'une ampleur certes limitée, est inhabituelle à Cuba où les rassemblements se terminent souvent par des arrestations et des emprisonnements. Ces femmes se sont retrouvées à la sortie d'une messe dans le quartier de Miramar et ont manifesté le long de la Cinquième avenue avant de se regrouper dans un parc. Elles ont lu à haute voix les noms de 336 détenus présentés comme des prisonniers politiques, dont les 75 dissidents condamnés l'an passé à des peines moyennes de 19 ans de prison. Le gouvernement communiste de Cuba affirme qu'il n'existe aucun détenu politique sur l'île, et qualifie de «mercenaires» à la solde des États-Unis les prisonniers dont ces femmes réclamaient la libération.