Un État palestinien, mais quand?

Washington — Le président américain George W. Bush a estimé que la date de 2005 pour la création d'un État palestinien indépendant, prévue par la «feuille de route», n'était peut-être plus aussi réaliste qu'auparavant. «Néanmoins, nous devons pousser aussi fort que possible pour arriver à établir un État», a-t-il cependant ajouté.

«Nous avons rencontré des obstacles, la violence, Abu Mazen [Mahmoud Abbas, l'ex-premier ministre palestinien] a été remplacé, cela a modifié la dynamique. Je ne veux pas trouver d'excuses, mais je pense que la date de 2005 n'est plus aussi réaliste qu'elle l'était il y a deux ans», a-t-il déclaré.

L'administration américaine a décidé de reprendre les contacts à haut niveau avec les Palestiniens en organisant une prochaine rencontre entre Condoleezza Rice, la conseillère du président George W. Bush pour la sécurité nationale, et le premier ministre palestinien Ahmad Qoreï.

La rencontre aura lieu dans la semaine du 17 au 23 mai dans le cadre d'une visite déjà prévue de Condoleezza Rice en Allemagne, a précisé hier un porte-parole du Conseil national de sécurité.

Le premier ministre israélien, Ariel Sharon, compte évacuer toutes les colonies juives de la bande de Gaza malgré l'opposition de son parti à ce projet de retrait, a par ailleurs confirmé hier son bras droit, Ehud Olmert.