Irak - Le bilan s'alourdit en pays chiite

Bagdad — Huit miliciens chiites ont été tués et quatorze blessés dans des affrontements hier avec les troupes américaines à Kerbala (centre), a annoncé le chef des services de santé, tandis que douze miliciens chiites ont été tués hier dans des affrontements avec les troupes américaines autour de la ville chiite de Najaf, selon un haut responsable de la coalition. Ils s'ajoutent à la cinquantaine de morts déjà annoncée de source américaine.

Les affrontements, qui se sont déroulés dans le centre et le sud chiites jeudi, ont fait des dizaines de morts parmi les miliciens, dont 41 tués près de Koufa, selon la coalition. La milice de Sadr conteste ce bilan.

Le journaliste-vedette de la télévision polonaise Waldemar Milewicz et son monteur d'origine algérienne Mounir Bouamrane ont été tués hier à Latifiya (30 kilomètres au sud de Bagdad).

Cette flambée de violence a coïncidé avec l'arrivée en Irak de l'envoyé spécial de l'ONU, Lakhdar Brahimi, venu à Bagdad pour aider à la formation d'un gouvernement intérimaire.

D'autre part, selon la CIA, la voix offrant une récompense en or pour tuer des responsables américains et des Nations unies, dans un message diffusé cette semaine, est «probablement» celle d'Oussama ben Laden.