Le volcan El Fuego entre à nouveau en éruption au Guatemala

<p>En juin dernier une nuée ardente dévalant du cratère du Fuego a détruit totalement le village de San Miguel Los Lotes, faisant 190 morts et 238 disparus.</p>
Photo: Rodrigo Abd Archives Associated Press

En juin dernier une nuée ardente dévalant du cratère du Fuego a détruit totalement le village de San Miguel Los Lotes, faisant 190 morts et 238 disparus.

Le volcan El Fuego, qui a fait au moins 190 morts en juin dernier, est à nouveau entré en éruption mardi, a annoncé la protection civile guatémaltèque, en faisant état d’explosions et de projections de cendres et de lave.

Cette quatrième phase éruptive depuis le début de l’année provoque des pluies de «fines particules de cendres» sur des villages construits sur les flancs ouest et sud-ouest du Fuego, a indiqué à la presse David de León, porte-parole de la Coordination nationale pour la réduction des désastres (Conred).

El Fuego, situé à 35 km de la capitale et qui culmine à 3763 mètres, projette en outre de la lave jusqu’à 300 mètres au-dessus de son cratère tandis que les sismographes enregistrent des secousses caractéristiques d’explosions à l’intérieur du volcan, a ajouté M. de León.

La circulation a été interdite sur la route nationale qui passe près du volcan mais, pour le moment, l’évacuation de populations n’est pas à l’ordre du jour, a-t-il précisé.

Le 3 juin dernier une nuée ardente dévalant du cratère du Fuego a détruit totalement le village de San Miguel Los Lotes, faisant 190 morts et 238 disparus.

Cinq mois après, environ 3370 habitants du village dévasté et de ses environs sont toujours logés dans des hébergements d’urgence.

Les spécialistes tiennent aussi à l’oeil deux autres volcans du pays : le Pacaya (20 km au sud de la ville de Guatemala) et le Santiaguito (117 km à l’ouest), dont l’activité a connu récemment un regain, sans pour autant entrer en éruption.