Le scandale des abus sexuels fait tomber le cardinal américain Donald Wuerl

Photo: Win Mcnanee Agence France-Presse Donald Wuerl

Le pape François a accepté vendredi avec réticence la démission de l’influent cardinal américain Donald Wuerl de son poste d’archevêque de Washington, puisqu’il est soupçonné par un jury populaire d’avoir étouffé un vaste scandale d’agressions sexuelles en Pennsylvanie. Soumis à une forte pression et se disant désireux d’aider une Église abîmée par les scandales, Mgr Wuerl, 77 ans, un fidèle soutien du pape argentin dans un paysage catholique américain parfois hostile, avait présenté sa demande de démission le 21 septembre. Le pape François l’a laissé partir en louant dans une lettre personnelle « la noblesse » de sa ligne de défense. Des propos ambigus, mais qui révèlent aussi une nouvelle donne : désormais, la haute hiérarchie de l’Église, jugée sévèrement dans l’arène publique, ne peut plus avoir de traitement de faveur en interne.