L’ancien stratège de Trump, Steve Bannon, invité à un débat public à Toronto en novembre

M. Bannon plaidera en faveur de la prémisse selon laquelle «l’avenir des politiques publiques en Occident est dans le populisme, et non dans le libéralisme».
Photo: Michal Cizek Agence France-Presse M. Bannon plaidera en faveur de la prémisse selon laquelle «l’avenir des politiques publiques en Occident est dans le populisme, et non dans le libéralisme».

Steve Bannon, ancien stratège controversé du président américain Donald Trump, est invité à débattre de populisme avec le commentateur conservateur David Frum, cet automne à Toronto.

L’événement, qui fait partie des Débats Munk, est annoncé quelques jours après que le ténor de la droite américaine a été retiré de la liste des orateurs au Festival du New Yorker, le mois prochain, face à la polémique soulevée et à des menaces de boycottage par d’autres invités.

Les organisateurs des Débats Munk à Toronto ont annoncé mercredi que le 2 novembre, M. Bannon plaidera en faveur de la prémisse selon laquelle « l’avenir des politiques publiques en Occident est dans le populisme, et non dans le libéralisme ».

Rudyard Griffiths, organisateur et modérateur des Débats Munk, soutient que l’événement, organisé quelques jours avant les élections de mi-mandat aux États-Unis, présentera les « points de vue très différents » des deux hommes sur le mouvement populiste, en plein essor, et son impact sur la politique dans les pays occidentaux. Il croit faire oeuvre de service public en permettant le choc des idées, et il estime que ce sera au public de tirer ses propres conclusions à la suite du débat.

David Frum, un rédacteur principal au magazine The Atlantic, a écrit des discours pour l’ancien président républicain George W. Bush ; il a publié récemment le livre Trumpocracy. Né à Toronto, il est le fils de la réputée journaliste canadienne Barbara Frum.

L’annonce par le New Yorker, lundi, de l’invitation lancée à Steve Bannon, puis la volte-face de l’éditeur du prestigieux magazine ont déclenché un débat houleux aux États-Unis : doit-on inviter Steve Bannon pour contester ses vues, ou éviter de lui accorder une tribune ?

M. Bannon doit aussi prendre la parole lors d’un festival organisé par The Economist le 15 septembre. Zanny Minton Beddoes, rédactrice en chef du magazine, s’est dite profondément troublée par les positions d’extrême droite de M. Bannon, mais elle estime que le débat est plus important encore. Certains orateurs ont toutefois annulé leur participation.

Steve Bannon, ancien dirigeant du média de droite Breitbart News, a été stratège en chef et conseiller principal de Donald Trump jusqu’en août 2017.