Affaire Skripal: les États-Unis annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie

En mars dernier, l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia avaient été empoisonnés par un agent neurotoxique à Salisbury, au Royaume-Uni.
Photo: Adrian Dennis Archives Agence France-Presse En mars dernier, l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia avaient été empoisonnés par un agent neurotoxique à Salisbury, au Royaume-Uni.

Les États-Unis ont annoncé mercredi leur intention d’imposer de nouvelles sanctions économiques à la Russie, après avoir déterminé que Moscou était derrière l’attaque à l’agent Novitchok au Royaume-Uni.

Après l’empoisonnement début mars à Salisbury de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, « les États-Unis ont déterminé le 6 août [...] que le gouvernement russe avait utilisé des armes chimiques ou biologiques en violation des lois internationales », a indiqué la porte-parole du département d’État, Heather Nauert, dans un communiqué.

Conformément à la loi américaine sur les armes chimiques, cette détermination entraîne l’imposition de sanctions économiques qui devraient entrer en vigueur fin août, a-t-elle ajouté, sans précision sur la nature des sanctions.

D'autres détails suivront.