Poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain, Donald Trump
Photo: Saul Loeb Agence France-Presse Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain, Donald Trump

Le tête-à-tête entre Donald Trump et Kim Jong-un, qui semblait jusqu’à tout récemment inconcevable, a bel et bien eu lieu.

Après des mois de tensions et d’hostilité, les deux dirigeants au caractère imprévisible se sont échangé une poignée de main historique mardi matin (lundi soir au Québec en raison d’un décalage horaire de 12 heures), dans un hôtel luxueux de l’île de Sentosa, à Singapour.

De prime abord, le courant semblait passer entre les deux dirigeants. Dans un bref point de presse avant leur rencontre privée, le président américain a déclaré que « c’est un honneur » pour lui de rencontrer son homologue nord-coréen. « Nous aurons une bonne discussion. Ce sera un grand succès. Nous aurons une excellente relation », a-t-il dit.

Kim Jong-un a, pour sa part, souligné le chemin parcouru pour enfin pouvoir rencontrer le président américain. « Il y a eu beaucoup d’obstacles pour se rendre ici, mais nous y sommes parvenus », a-t-il déclaré, sous le regard approbateur de Donald Trump.

Photo: Saul Loeb Agence France-Presse Après leur poignée de main, les deux dirigeants se sont tournés vers les photographes pour une séance de photos.

Après une rencontre privée de 45 minutes, les deux dirigeants se sont assis face à face en compagnie de leur garde rapprochée respective. Les discussions devaient porter sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Devant les caméras, Trump et Kim ont à nouveau échangé quelques formalités. « Nous aurons du succès », a dit Trump à Kim en lui serrant à nouveau la main.

Le président américain a également déclaré que « la rencontre se pass[ait] très très bien ».

Cette rencontre sera suivie d’un déjeuner de travail. Selon l’agenda de la Maison-Blanche, Donald Trump s’adressera aux journalistes à 16 h, heure locale (4 h du matin, heure de l’Est).

 

Dénucléarisation

Il est prévu que les deux dirigeants diffusent un communiqué conjoint à l’issue de ce sommet. Selon le New York Times, cette déclaration se déclinera en trois points : la dénucléarisation de la péninsule nord-coréenne, les garanties de sécurité pour le Nord, et les étapes à suivre de part et d’autre.

Il n’était pas garanti encore lundi soir que les Américains réussiraient à obtenir un engagement clair de la Corée du Nord au sujet du désarmement nucléaire. Lundi, Washington s’est dit prêt à apporter à Pyongyang des « garanties de sécurité uniques » en échange.

Depuis le début des préparatifs de ce sommet, Donald Trump se montre confiant pour cette rencontre. Mais les deux parties pourraient avoir des divergences fondamentales dans leur définition de « dénucléarisation », ont souligné divers experts.

La rencontre très attendue entre les deux dirigeants s’est déroulée sous haute sécurité. Quelque 2500 journalistes étaient sur place pour couvrir l’événement, selon les autorités de Singapour.

L’événement a été qualifié par le New York Times du plus « extravagant exercice de salutations ».

Il s’agit de la première rencontre de tous les temps entre un président américain en fonction et un leader nord-coréen. Ce premier pas diplomatique laisse espérer la fin des hostilités entre les deux nations, qui durent depuis plus de 70 ans.

Les pourparlers entre les deux pays pourraient également éventuellement mener à la fin officielle de la guerre entre les deux Corées, qui n’ont jamais signé de traité de paix.

Mais au cours des derniers jours, Donald Trump a diminué les attentes face au succès de cette rencontre. Le président américain l’a décrite comme une occasion de faire connaissance. 

2 commentaires
  • Denis Paquette - Abonné 12 juin 2018 03 h 42

    et oui un monde plus complexe que notre capacité d'analyse

    ce peut-il que ces deux là se plaise, qu'ils ont plein de choses en commun, peut être bien ,,le monde quel imprévu, serait-il plus complexe que notre capacité d'analyse

  • Serge Lamarche - Abonné 13 juin 2018 01 h 43

    Les Corées sont mûres

    La Corée du nord est prise au sérieux grâce au nucléaire. Sa situation économique s'améliore. L'unification maintenant sera plus favorable pour l'ouest que d'attendre que la Corée du nord devienne forte et riche.