Macron et Trudeau affirment leur soutien à un «multilatéralisme fort» avant le G7

Justin Trudeau et Emmanuel Macron ont pour point commun d’avoir tenté, en vain, d’amadouer Donald Trump pour le convaincre de renoncer à son projet de taxes sur les importations d’acier et d’aluminium.
Photo: Stéphane de Sakutin Archives Agence France-Presse Justin Trudeau et Emmanuel Macron ont pour point commun d’avoir tenté, en vain, d’amadouer Donald Trump pour le convaincre de renoncer à son projet de taxes sur les importations d’acier et d’aluminium.

Ottawa — Le président français Emmanuel Macron et le premier ministre canadien Justin Trudeau ont affirmé de concert mercredi leur soutien à « un multilatéralisme fort », 48 heures avant un sommet du G7 rendu « difficile » par les positions américaines.

Les deux dirigeants ont souligné leur volonté « d’appuyer un multilatéralisme fort, responsable, transparent pour faire face aux défis mondiaux », dans une déclaration conjointe obtenue par l’AFP.

Face à la guerre commerciale opposant Washington à ses alliés, M. Trudeau avait averti mercredi que les discussions s’annonçaient « difficiles » avec les États-Unis au sommet du G7 qui se tient vendredi et samedi au Québec.

« Dans un contexte géopolitique complexe, marqué par des enjeux cruciaux pour l’avenir de la planète et de l’ordre international, la France et le Canada sont déterminés à œuvrer ensemble pour y apporter des réponses », affirment Paris et Ottawa.

« Les deux pays réitèrent notamment leur plein appui au système des Nations Unies et soutiennent le secrétaire général des Nations unies dans ses efforts pour le renforcer », souligne cette déclaration conjointe.

À une époque de remise en question de l’ordre libéral international, « la France et le Canada s’entendent pour promouvoir et défendre la démocratie sur les plans multilatéral et national », poursuivent les deux gouvernements.

La France et le Canada annoncent en outre la tenue à Paris en novembre prochain d’un Forum de la Paix.