Manifestations contre Hugo Chavez

Caracas — Des dizaines de milliers d'opposants au président du Venezuela, Hugo Chavez, ont manifesté hier à Caracas en réclamant la démission du chef de l'État trois mois après la grève générale et les manifestations qui avaient précédé le putsch manqué d'avril dernier.

Au cri de «Pas un pas en arrière!», le cortège s'est étiré sur un kilomètre dans le centre de Caracas mais a été arrêté à environ 500 mètres du palais présidentiel de Miraflores par un important dispositif policier et militaire. La manifestation était organisée à l'appel de la Coordination démocratique, qui regroupe 13 partis politiques et quelque 25 associations civiles opposés à M. Chavez, dont la puissante Centrale des travailleurs du Venezuela (CTV) et la plus importante organisation patronale, Fedecamaras. Des dirigeants de la CTV ont qualifié la manifestation de succès et annoncé qu'ils allaient proposer aux autres représentants de l'opposition d'organiser une grève nationale jusqu'à ce que le chef de l'État abandonne le pouvoir.