Nucléaire: pour l’Iran, Washington menace d’anéantir l’humanité

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif
Photo: Arif Hudaverdi Yaman / Pool / via Associated Press Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif

Téhéran — La nouvelle politique américaine en matière de nucléaire militaire « rapproche l’humanité de l’anéantissement », a estimé le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, dans un message publié sur Twitter dans la nuit de samedi à dimanche.

Les États-Unis ont annoncé vendredi vouloir se doter de nouvelles armes nucléaires de faible puissance, affirmant que le renforcement de leur arsenal était rendu nécessaire par le réarmement nucléaire russe.

Cette politique définie dans un document sur la nouvelle « Posture nucléaire » américaine fait craindre une relance de la prolifération et un risque accru de conflit nucléaire.

Elle « traduit une dépendance accrue aux bombes nucléaires, en violation du TNP », le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, écrit M. Zarif.

« L’obstination [du président américain Donald] Trump à tuer » l’accord international sur le nucléaire iranien « découle de la même inconscience dangereuse », ajoute le ministre, en référence à l’accord conclu en juillet 2015 entre la communauté internationale et la République islamique autour du programme nucléaire controversé de Téhéran.

Ce texte est remis en cause par M. Trump, qui menace d’en retirer son pays d’ici à la mi-avril.

Les défenseurs de l’accord, en particulier les Européens, assurent qu’il est le meilleur moyen de faire en sorte que l’Iran ne se dote pas de l’arme atomique.

Le président Hassan Rohani a également dénoncé dimanche la position américaine.

« Regardez comment les États-Unis menacent avec insolence la Russie avec de nouvelles armes atomiques […] Dans ces conditions une nation peut-elle dire que nous sommes en période de paix et que nous n’avons pas besoin de capacité défensive », a déclaré le président iranien lors d’un discours télévisé.

1 commentaire
  • Denis Paquette - Abonné 4 février 2018 23 h 27

    quelle affaire qu les américains aient élu ce type

    le président americain est-il seulement capable de comprendre, certaines choses,peut-être faudrait-il que quelqu'un ait le courage de l'évaluer, il parle du nucléaire comme si c'était un jeux d'enfant, quel inconscient