L’Autriche va dissoudre une société pronazie

Vienne — L’Autriche souhaite dissoudre une société pangermaniste codirigée par un cadre du parti d’extrême droite FPÖ au pouvoir. La chancellerie et le ministère de l’Intérieur ont décidé de lancer le « processus de dissolution » de la société « Germania » de la ville de Wiener Neustadt près de Vienne, a-t-il précisé, car plusieurs chants de celle-ci font l’apologie du nazisme et de l’Holocauste. Le FPÖ est partenaire de la coalition minoritaire des conservateurs de M. Kurz depuis décembre. L’Autriche compte plusieurs dizaines de « Burschenschaften », des sociétés d’étudiants ou d’anciens étudiants exclusivement masculines nées au XIXe siècle et aux rites insolites comme le duel. Elles sont régulièrement accusées de colporter des idées ultranationalistes et comptent de nombreux membres du FPÖ en leur sein.