Madrid tente d’empêcher Puigdemont de le bafouer

Madrid — Le gouvernement espagnol a saisi vendredi la Cour constitutionnelle pour tenter d’empêcher l’indépendantiste Carles Puigdemont de le bafouer en se faisant réélire président de la région de Catalogne malgré le mandat d’arrêt qui pèse contre lui. Passant outre un avis défavorable du Conseil d’État, le gouvernement a saisi la Cour constitutionnelle pour empêcher que le Parlement régional catalan tienne mardi une session où Carles Puigdemont, seul candidat, serait investi comme président de l’exécutif catalan, même en son absence. Destitué avec l’ensemble de son gouvernement après une proclamation d’indépendance de la Catalogne le 27 octobre dernier, M. Puigdemont s’est réfugié en Belgique pour échapper aux poursuites judiciaires. Le gouvernement avait dans le même temps dissous le Parlement catalan, qui avait défié l’autorité du gouvernement et des tribunaux espagnols, et convoqué de nouvelles élections pour le 21 décembre. Mais contrairement à ce qu’il espérait, les partis indépendantistes ont une nouvelle fois remporté la majorité des sièges, 70 sur 135.