Manifestation de maires d’îles grecques contre la surpopulation de réfugiés

Maires et habitants des îles grecques en mer Égée, où plus de 15 000 réfugiés et migrants sont entassés dans des camps insalubres, sont venus manifester mardi à Athènes pour réclamer leur transfert en Grèce continentale. « Les [cinq] îles [d’enregistrement des réfugiés], surtout Lesbos, sont en état d’urgence », a déclaré le maire de cette île, Spyros Galinos, devant un groupe de 150 personnes venues à Athènes pour manifester devant le ministère de la Politique migratoire. Selon les chiffres officiels, 6420 migrants et réfugiés vivent dans le camp de Moria à Lesbos, qui n’a qu’une capacité de 2330 personnes.