Nouvel échec des négociations pour réunifier Chypre

Crans-Montana, Suisse — Des négociations marathon destinées à trouver une solution au conflit de Chypre vieux de plus de 40 ans se sont soldées par un échec vendredi, en Suisse, malgré les immenses efforts du patron de l’ONU, António Guterres. Les discussions ont notamment achoppé sur le retrait des troupes turques du nord de l’île méditerranéenne et le maintien d’un droit d’intervention par la Turquie. L’île de Chypre, qui compte un million d’habitants, est divisée depuis l’invasion en 1974 par l’armée turque de son tiers nord, en réaction à un coup d’État visant à rattacher le pays à la Grèce, qui avait inquiété la communauté chypriote-turque. Plusieurs séries de négociations ont eu lieu ces dernières décennies pour tenter de rapprocher les vues des deux communautés. En vain. « Je suis profondément déçu de vous informer que malgré l’engagement et la détermination de toutes les délégations et des différentes parties sur place, la Conférence sur Chypre s’est conclue sans parvenir à un accord », a annoncé M. Guterres aux journalistes.