Avortement: les États-Unis se braquent

Genève — Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté jeudi une résolution condamnant les abus et discriminations à l’encontre des femmes, mais les États-Unis ont refusé d’approuver un paragraphe mentionnant l’accès à l’avortement dans des conditions médicales sûres. La résolution, présentée par le Canada, déplore « la persistance et l’omniprésence de toutes formes de violence à l’encontre des femmes et des filles dans le monde ». La résolution a été adoptée unanimement sans vote. Tout en exprimant son soutien à « l’esprit » de la résolution, le représentant des États-Unis Jason Mack a estimé que les États-Unis ne pouvaient pas se joindre au consensus autour de la résolution en raison d’un paragraphe relatif au droit des femmes à l’avortement. Le paragraphe en question appelle les pays à faire en sorte que leurs services de santé procurent aux femmes des soins « complets et de qualité concernant la sexualité et la procréation », y compris « un avortement sûr lorsque de tels actes sont autorisés par la législation nationale ».