Mobilisation pour les grévistes de la faim palestiniens

Ramallah — De violents heurts entre des centaines de jeunes palestiniens et des soldats israéliens ont fait au moins quatre blessés jeudi près de Ramallah, en Cisjordanie occupée, lors d’une journée de soutien aux grévistes de la faim. Les jeunes, encagoulés ou masqués, ont lancé des pierres sur les soldats qui ont riposté en tirant des balles en caoutchouc ou en dispersant sur eux avec un canon un liquide dégageant une odeur pestilentielle. Ces heurts sont survenus au niveau du point de contrôle de Bet-El, à la sortie de Ramallah, l’un des lieux privilégiés par la jeunesse palestinienne pour protester contre l’occupation militaire israélienne des Territoires palestiniens qui dure depuis 50 ans. Les Palestiniens étaient appelés jeudi à une nouvelle journée de mobilisation en faveur des centaines de prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril dans les prisons israéliennes. Ils réclament de meilleures conditions de détention. Le meneur de la grève, Marouan Barghouti, surnommé le « Mandela palestinien » par ses partisans mais considéré comme un terroriste par Israël, a reçu jeudi matin la visite d’un délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour la première fois depuis le 17 avril.