Cinq ans confirmés pour Navalny

Photo: Pavel Golovkin Associated Press Alexeï Navalny

Moscou — Un tribunal russe a confirmé mercredi la condamnation à cinq ans avec sursis pour détournement de fonds de l’opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny. La cour régionale de Kirov, à 900 km à l’est de Moscou, a rejeté l’appel d’Alexeï Navalny, reconnu coupable début février du détournement en 2009 de quelque 400 000 euros au détriment d’une société publique d’exploitation forestière alors qu’il était consultant du gouverneur libéral de la région. Déterminé à se présenter à l’élection présidentielle prévue au printemps 2018, le blogueur anticorruption pourrait voir ses projets mis à mal par la confirmation de cette peine, a prévenu la Commission électorale centrale. Mais l’avenir de M. Navalny, qui dénonce un procès monté de toutes pièces par le Kremlin pour l’éloigner de la scène politique, reste flou. Il dépend de l’interprétation de la Constitution et de la loi électorale, la première dictant que quiconque peut être candidat s’il n’est pas en détention, la seconde que tout candidat doit avoir purgé sa peine, qu’elle soit ferme ou avec sursis.