En bref - Acquittements au TPIR

Dar es-Salaam - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a acquitté hier deux personnes accusées d'avoir joué un rôle dans le génocide rwandais de 1994, a fait savoir un porte-parole du tribunal.

Ce n'est que la seconde fois en dix ans que cette instance déclare des prévenus «non coupables». Le TPIR a estimé que le procureur n'avait pas établi la culpabilité d'André Ntagerura, ancien ministre rwandais des Transports et des Communications, et d'Emmanuel Bagambiki, ancien haut responsable du gouvernement rwandais. En revanche, l'ancien lieutenant Samuel Imanishimwe a été déclaré coupable d'avoir ordonné aux forces de sécurité et aux miliciens de tuer des Tutsis. Les trois prévenus avaient plaidé non coupables. Ils étaient accusés d'avoir organisé les massacres dans la région de Cyangugu, où 100 000 personnes auraient trouvé la mort, selon le TPIR.