Kerry accuse Bush de diviser l'Amérique

Washington — Le sénateur démocrate John Kerry, actuellement le mieux placé pour affronter le président George W. Bush en novembre, l'a accusé de vouloir «diviser l'Amérique» en réclamant un amendement constitutionnel interdisant les mariages homosexuels.

«Le président Bush a tort. Tous les Américains devraient s'inquiéter d'avoir un président en difficulté politique qui veut toucher à la Constitution des États-Unis au début de sa campagne pour être réélu», a déclaré M. Kerry dans un communiqué.

Selon lui, le président «cherche un sujet pour diviser les Américains» car, ajoute-t-il, «il est incapable de parler de l'emploi, du système de santé, d'une politique étrangère qui a fait fuir les alliés et affaibli les États-Unis».

M. Kerry a cependant estimé, comme les républicains, que «le mariage est entre un homme et une femme», mais il a réaffirmé son soutien aux «unions libres» afin, a-t-il dit, de «protéger les gais et les lesbiennes».

«Je suis opposé à cette tentative, en année électorale, d'amender la Constitution dans un domaine qui relève de chaque État, et je voterai contre un tel amendement s'il est soumis au Sénat», a poursuivi le sénateur démocrate.

Le président Bush s'est prononcé hier en faveur d'un amendement constitutionnel pour interdire le mariage homosexuel, intervenant dans une controverse nationale à huit mois de la présidentielle. «Notre pays doit adopter un amendement constitutionnel pour défendre le mariage», a déclaré M. Bush lors d'une brève allocution à la Maison-Blanche. Il a demandé au Congrès de le voter puis de le transmettre ensuite aux États qui devront eux-même l'adopter.

La décision de la mairie de San Francisco d'autoriser le mariage homosexuel a permis à plus de 3000 couples de même sexe de se marier dans cette ville depuis le 12 février.

La fille de Cheney

D'autre part, des militants homosexuels ont appelé hier Mary Cheney, une des filles du vice-président Dick Cheney, ouvertement lesbienne, à s'opposer à la proposition du président George W. Bush d'amender la Constitution pour interdire le mariage homosexuel aux États-Unis.

L'association DontAmend.com appelle les Américains à envoyer une lettre à Mary Cheney, 34 ans, lui demandant d'intervenir contre la proposition d'amendement.

«Chère Mary, le vice-président Cheney, ton père, a déclaré récemment qu'il soutiendrait un amendement anti-homosexuel à la Constitution américaine, faisant de toi et de millions d'autres Américains des citoyens de seconde zone», peut-on lire dans une lettre type publiée sur le site Web dearmary.com créé par l'association.

«En tant que lesbienne déclarée qui a travaillé pendant des années comme militante des droits des homosexuels, tu es dans une position unique pour te défendre et défendre ta communauté dans ce moment terrible. Vas-tu nous rejoindre en t'opposant publiquement à cette proposition sectaire?», peut-on lire encore dans cette lettre.