Washington inculpe deux membres d'al-Qaïda

Washington — Deux assistants présumés d'Oussama ben Laden ont été inculpés de crimes de guerre et comparaîtront devant les premiers tribunaux militaires américains constitués depuis la Seconde Guerre mondiale, ont annoncé hier des responsables américains.

Le Soudanais Ibrahim Ahmed Mahmoud al Qosi était un trésorier du réseau terroriste al-Qaïda et le Yéménite Ali Hamza Ahmed Sulayman al Bahlul était un propagandiste d'Oussama ben Laden, accuse le gouvernement américain dans les inculpations militaires.

Les deux hommes figurent parmi les quelque 600 prisonniers étrangers détenus dans la base militaire américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba. D'après les chefs d'inculpation, ils ont participé à des camps d'entraînement terroriste et ont tous deux travaillé comme gardes du corps d'Oussama ben Laden.

Les procès militaires devraient avoir lieu à Guantanamo, mais les documents judiciaires ne précisent pas quand.

Al Qosi a rejoint al-Qaïda en 1989 et en est resté membre jusqu'à sa capture en décembre 2001, d'après les chefs d'inculpation. Il a voyagé avec Oussama ben Laden, comme chauffeur et intendant. Il a aussi travaillé comme comptable et trésorier pour un commerce qui finançait et servait de couverture à des opérations d'al-Qaïda.

Toujours d'après les chefs d'inculpation, Oussama ben Laden avait personnellement nommé Al Bahlul au «bureau de presse» d'al-Qaïda. Il a tourné des cassettes vidéo pour motiver les membres du réseau et en recruter de nouveaux.