Massacre en Ouganda: 239 morts, selon un nouveau bilan

Lira — L'attaque du camp de déplacés de Barlonyo (nord de l'Ouganda) samedi soir par des présumés membres de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) a fait 239 morts, selon un nouveau bilan annoncé hier à l'AFP par un politicien local Charles Angiro. «Le bilan a augmenté de 32 victimes après la découverte de nouveaux corps à environ un kilomètre au nord du camp», a souligné M. Angiro précisant que ces personnes avaient probablement été enlevées par les assaillants au moment de l'attaque.

Les rebelles du LRA, actifs dans le nord de l'Ouganda depuis 1988, sont accusés d'avoir attaqué samedi soir ce camp situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Lira. Il s'agit du massacre le plus sanglant attribué à la LRA depuis neuf ans.