Suspense jusqu’à la dernière minute quant aux élections

Photo: Michael Loccisano / Getty Images / Agence France-Presse Le roi Felipe VI d’Espagne

Madrid — Le roi Felipe VI d’Espagne a fait savoir mardi qu’il attendrait jusqu’à la fin octobre pour consulter les chefs de partis et décider s’il dispose d’un candidat pour diriger le gouvernement et éviter de troisièmes législatives en un an. Felipe VI recevra les chefs des partis représentés au Parlement les 24 et 25 octobre, moins d’une semaine avant la date limite du 31 octobre, au-delà de laquelle il devra dissoudre le Parlement et convoquer un troisième scrutin, a annoncé à la presse la présidente de la Chambre des députés, Ana Pastor. En repoussant ses consultations, le roi laisse un peu de temps au Parti socialiste (PSOE) pour se remettre de ses divisions et décider ou non de s’abstenir pour reconduire le conservateur Mariano Rajoy au pouvoir. Le Parti populaire de Mariano Rajoy, première force politique avec 137 sièges à la Chambre sur 350, s’est jusqu’à présent heurté au véto des socialistes et de la gauche antiaustérité Unidos Podemos, qui disposent de 85 et 71 députés respectivement.