En bref: Bouteflika promet des élections libres

Alger — Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a rejeté hier des accusations de l'opposition selon lesquelles il serait en train de manipuler la présidentielle du 8 avril, et il a affirmé que les Algériens seront libres de choisir n'importe quel candidat.

«Si le peuple souhaite que je continue à mettre en oeuvre mon programme, très bien. S'il veut le contraire, je respecterai son choix», a-t-il dit. «Le peuple choisira en toute liberté.» Soutenu par l'armée, Bouteflika a été élu en 1999 lors d'un scrutin boycotté par les autres candidats en raison d'accusations de fraudes. Il est cette année donné favori pour être reconduit à la présidence.