Al-Qaïda dans le collimateur de l'armée pakistanaise

Wana, Pakistan — L'armée pakistanaise s'apprête à lancer une opération militaire d'envergure contre al-Qaïda et les combattants taliban dans la province du Waziristan, dans l'ouest du pays limitrophe de l'Afghanistan.

Une brigade a déjà été déployée dans le Waziristan où depuis des semaines, les autorités exercent des pressions sur les tribus locales pour les dissuader d'abriter des membres soupçonnés d'appartenir à la nébuleuse islamiste d'Oussama ben Laden ainsi que des combattants taliban.

Samedi, les autorités politiques des zones tribales du nord-ouest du Pakistan ont demandé l'envoi de 8000 membres des forces paramilitaires pour renforcer les effectifs de soldats déjà présents sur le terrain.

Cet appel à des renforts intervient trois jours après l'invitation lancée par le président Pervez Musharraf aux chefs tribaux de remettre aux autorités les membres présumés d'al-Qaïda et des taliban en leurs mains.

Le Pakistan, jadis premier soutien du régime taliban au pouvoir à Kaboul, a accentué ces derniers mois ses efforts pour traquer al-Qaïda et les anciens «étudiants en religion» à la demande des États-Unis, persuadés de la présence de tels éléments sur le sol pakistanais.

Selon des sources proches des services de renseignement, l'opération qui se prépare au Waziristan n'est pas dirigée contre des individus en particulier, mais vise à «nettoyer» la zone de tous les suspects.

L'état-major américain a déjà annoncé pour sa part son intention de lancer une offensive au printemps contre les rebelles islamistes en Afghanistan rebelles dans le cadre d'un effort concerté pour tenter de mettre la main sur Ben Laden.