Pour incompétence - Le chef de la CIA à Bagdad serait congédié

Washington — Le chef de l'agence américaine de renseignement (CIA) à Bagdad vient d'être remplacé en raison de son incompétence et des bureaux de la centrale en Afghanistan ont été fermés à cause de l'insécurité, selon le quotidien américain Los Angeles Times publié hier.

«La CIA a récemment remplacé son chef de poste à Bagdad en raison des doutes sur sa capacité à diriger ce gros bureau», affirme le quotidien, citant des sources de renseignement américaines.

Le chef de la CIA dans la capitale irakienne a été remplacé en décembre après une augmentation des attaques visant des civils et des soldats de la coalition dirigée par les Américains, selon le journal.

C'est la deuxième fois que le chef de la CIA à Bagdad est remplacé depuis que le président américain George W. Bush a

déclaré la fin des principales opérations de combat en Irak, en mai dernier.

Le bureau de la CIA à Bag-

dad est devenu le plus impor-

tant dans l'histoire de l'agence, dépassant en taille celui de Saigon au plus fort de la guerre du Vietnam, selon le quotidien. Les agents de la CIA en Irak seraient environ 500.

En Afghanistan, un certain nombre de petites bureaux de

la CIA ont été fermés ces derniers mois en raison de l'insécurité croissante, affirme le Los Angeles Times.

D'après le quotidien, la CIA éprouve des difficultés à pourvoir un certain nombre de postes clés à l'étranger.

«Il y a un tel manque d'agents parlant arabe et d'officiers qualifiés prêts à occuper un poste dangereux que l'agence a été obligée de faire appel à des dizaines — si ce n'est des centaines — de retraités de la CIA et de s'appuyer sur des traducteurs», écrit le journal en citant les mêmes sources.