En bref - Fatwa contre la Saint-Valentin

Riyad — Les autorités religieuses saoudiennes ont promulgué une fatwa (édit religieux) ordonnant aux musulmans de boycotter la Saint-Valentin sous peine d'encourir la colère de Dieu, rapportait le journal al-Riyad hier. «Il s'agit d'une fête chrétienne et les musulmans qui croient en Allah et au Jugement dernier ne devraient pas la célébrer [...].

C'est un devoir de l'ignorer pour ne pas subir les foudres et le châtiment d'Allah», estime la commission des fatwas du royaume wahhabite, promoteur d'une interprétation rigoriste du Coran. «L'islam ne reconnaît que deux fêtes — l'Aïd el-Kebir et l'Aïd el-Fitr — et toutes les autres fêtes [...] sont des inventions auxquelles les musulmans ne doivent pas souscrire», explique cette instance, présidée par le grand mufti d'Arabie Saoudite, le cheikh Abdulaziz ibn al-Cheikh, dans un texte publié par ce quotidien arabophone. Le royaume wahhabite, gardien des lieux saints de l'islam, interdit toutes les fêtes non musulmanes et sa police religieuse veille jalousement à ce que les magasins ne vendent pas de cadeaux et autres fanfreluches le 1er janvier, le jour de Noël et lors de la Saint-Valentin.