Clark se range aux côtés de Kerry

Madison — Le général à la retraite Wesley Clark, qui a renoncé à briguer l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine, s'est rallié au sénateur John Kerry, aujourd'hui en tête de course.

«Voici l'armée, s'est écrié l'ancien général. Je vous demande de me rejoindre pour soutenir un Américain qui a rendu des services exceptionnels à son pays dans la paix et dans la guerre», a dit Clark, qui s'est retiré de la course mercredi après avoir terminé troisième aux primaires de la Virginie et du Tennessee. «Bienvenue à bord», a répondu Kerry, qui a servi dans la marine pendant la guerre du Vietnam, où il a obtenu de nombreuses décorations.

Cet échange martial s'est déroulé dans le Wisconsin, où les sondages placent Kerry nettement en tête des primaires de mardi, alors qu'il a déjà remporté 12 primaires ou caucus. Mais plutôt que de s'en prendre à ses rivaux démocrates, Kerry a préféré concentrer ses attaques sur George Bush.

Misant sur l'investiture de Kerry, les responsables de la campagne de Bush ont publié sur Internet une vidéo présentant le sénateur démocrate comme un homme «sans principes» et laissant entendre qu'il est soutenu par des «intérêts particuliers». Kerry a rétorqué qu'il s'agissait d'une tentative de détourner l'attention du piètre bilan du président sortant en matière d'emploi, d'économie, de santé et de politique étrangère.

Howard Dean, naguère grand favori de la course à l'investiture démocrate, a porté contre Kerry des accusations similaires en tentant de relancer sa campagne dans le Wisconsin.

En réponse aux allégations de démocrates qui ont accusé Bush d'absentéisme alors qu'il effectuait son service militaire aux États-Unis durant la guerre du Vietnam, la Maison-Blanche a annoncé hier avoir reçu de nouveaux documents sur le service militaire du futur président dans la Garde nationale aérienne. Scott McClellan, porte-parole de la Maison-Blanche, a déclaré que si ces documents contenaient de nouvelles informations, ils seraient publiés.

À la veille des caucus du Nevada et du District de Columbia (Washington), John Kerry doit faire face aux attaques de la Maison-Blanche et à des rumeurs d'infidélité conjugale. L'affaire a été lancée par le site Internet Drudge Report, qui avait déjà révélé l'affaire Monica Lewinsky du temps du président Bill Clinton. M. Kerry aurait eu une liaison extraconjugale avec une stagiaire ayant travaillé pour l'agence Associated Press et qui aurait quitté les États-Unis à la demande du sénateur du Massachusetts. «Une enquête sérieuse sur la femme et la nature de sa relation avec le sénateur John Kerry est en cours» au sein de plusieurs organes de presse, affirme le site.

Toujours selon Drudge Report, Wesley Clark aurait déclaré à des journalistes cette semaine, en demandant à ne pas être cité: «Kerry implosera sur une affaire de stagiaire.» En outre, l'affaire expliquerait pourquoi Howard Dean a récemment durci le ton contre M. Kerry et est revenu sur sa décision de jeter l'éponge en cas d'échec dans le Wisconsin mardi.

Tout le dossier militaire de George W. Bush

Alors que la confiance des Américains en lui est en chute libre, le président américain George W. Bush a fait publier hier l'intégralité de son dossier militaire, dans l'espoir d'apaiser une polémique sur ses états de service pendant la guerre du Vietnam, où il n'a pas combattu.

La Maison-Blanche a diffusé des centaines de pages de documents, remontant à l'époque où M. Bush servait dans la Garde nationale du Texas, alors que certains démocrates affirment qu'il aurait manqué à ses obligations en 1972-73.

M. Bush s'était engagé dans la Garde nationale en 1968, ce qui lui avait évité d'être envoyé au Vietnam. Les doutes portent sur une période durant laquelle il avait été transféré en Alabama.