En bref - Mort d'un chef tchétchène

Doha — Zelimkhan Iandarbiev, un ancien président tchétchène considéré par Moscou comme un extrémiste islamique lié au réseau al-Qaïda, est mort hier au Qatar dans l'explosion de sa voiture, a déclaré la police.

Iandarbiev a succombé à ses blessures dans un hôpital de Doha. Deux autres personnes sont décédées dans l'explosion, à l'origine encore indéterminée. Iandarbiev vivait en exil au Qatar depuis plus de trois ans. Il avait été le premier séparatiste tchétchène à avoir fait son apparition, à la demande de la Russie, sur la liste onusienne des organisations et individus soupçonnés d'entretenir des liens avec le réseau al-Qaïda.