L'UNICEF vient en aide aux enfants soldats afghans

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé hier la mise en place d'un programme à l'intention d'un groupe de 2000 anciens soldats mineurs associés aux forces de combat afghanes.

Le programme, qui fait suite à un projet-pilote mené avec succès en 2003, a débuté hier dans la province de Badahkshan, dans le nord-est du pays, et sera suivi pendant tout le mois de février par des exercices similaires à Kunduz, Taloqan, Baghlan, de même que dans la région des massifs du centre.

D'ici la fin de 2004, 5000 soldats mineurs, au total, recevront de l'aide par l'entremise du programme, auquel participent également le gouvernement afghan et plusieurs organisations non gouvernementales.

«La nouvelle phase du programme de réintégration est axée sur le développement d'une banque de renseignements sur chaque ancien soldat mineur, y compris une évaluation psychosociale et un dépistage médical, et sur la création d'un programme de soins complet pour chaque enfant», indique l'UNICEF dans un communiqué.

«Une fois identifié par les comités locaux de démobilisation et d'insertion, chaque participant sera renseigné et conseillé sur les options qui s'offrent à lui, telles qu'éducation, formation professionnelle et autre acquisition de compétences, de même que sur la prévention contre l'abus de drogues et sur le risque que présentent les mines», poursuit le communiqué.

L'UNICEF estime que l'Afghanistan compte un total de 8000 anciens enfants-soldats, dont un grand nombre ont déjà quitté officieusement les forces de combat au cours de la dernière année.