En bref: Réformes au Proche-Orient

Washington — Les États-Unis travaillent à un vaste plan international pour soutenir les réformes et la démocratisation au Proche-Orient, qui pourrait être lancé au sommet du G8 en juin.

Après la guerre en Irak, ce projet viserait à aider à la transformation en profondeur d'une région dont Washington craint que, faute de réformes, elle ne continue de constituer sur le long terme un foyer de tensions et de terrorisme. Les États-Unis souhaitent associer, en plus du G8, de grandes institutions occidentales comme l'OTAN et l'Union européenne. Cette initiative pourrait également concerner certains pays asiatiques. Le secrétaire d'État américain Colin Powell a déclaré que ce projet visait à fédérer diverses formes d'aide ou d'incitations à progresser sur la voie des réformes sociales et politiques, et de l'ouverture à l'économie de marché. Selon le Washington Post d'hier, les gouvernements occidentaux proposeraient aux pays s'engageant dans des réformes de développer les relations politiques, d'augmenter les aides, de faciliter leur adhésion à l'Organisation mondiale du commerce ou encore de conclure des accords sécuritaires.