Quatre djihadistes présumés arrêtés au Danemark

Copenhague — La police danoise a annoncé jeudi l’arrestation dans la région de Copenhague de quatre personnes soupçonnées d’avoir rejoint le groupe État islamique en Syrie, au cours d’une opération ayant permis la saisie d’armes et de munitions. Les quatre suspects, dont l’identité n’a pas été dévoilée, ont été identifiés et localisés dans le cadre d’investigations menées conjointement par la police de Copenhague et les services intérieurs de sécurité et de renseignement (PET). « À l’une des adresses perquisitionnées aujourd’hui [jeudi], nous avons découvert des armes et des munitions », a précisé un enquêteur, Poul Kjeldsen. Un suspect résidant à cette adresse appartient à un groupe criminel notoire de la capitale, souligne la police sur Twitter. Les suspects, qui devraient être auditionnés vendredi, encourent jusqu’à six ans de réclusion. La police est intervenue simultanément à plusieurs endroits de l’agglomération de Copenhague jeudi matin, notamment à Ishoj et i Tingbjerg, selon les médias locaux. La radio publique danoise DR affirme qu’un des appartements perquisitionnés est connecté à un homme apparaissant dans des documents du groupe EI révélés le mois dernier par des médias britanniques et allemandes, et portant les noms, adresses et numéros de téléphones de candidats occidentaux au djihad.