Echauffourées à Washington avant un discours d’Erdogan

Photo: Drew Angerer Agence France-Presse

Washington — Des échauffourées ont eu lieu jeudi à Washington près des bâtiments de l’institution Brookings, où devait s’exprimer le président turc, Recep Tayyip Erdogan, lorsque des membres de sa sécurité se sont approchés de manifestants pro-kurdes. M. Erdogan est dans la capitale américaine pour participer à un sommet sur la sûreté nucléaire. Une quarantaine de manifestants brandissaient des bannières de la principale formation kurde en Syrie, le Parti de l’union démocratique (PYD), ainsi que des mannequins en tissu représentant M. Erdogan en habit de prisonnier. Quand les incidents ont éclaté, une dizaine de manifestants cette fois favorables à Erdogan ont agité des drapeaux turcs. « Aucune différence entre le PKK [Parti des travailleurs du Kurdistan] et le groupe EI » pouvait-on lire sur l’une de leurs banderoles. Des membres de la sécurité du président turc ont par ailleurs semblé contester la présence de journalistes de l’opposition turque basés aux États-Unis, qui se trouvaient parmi la presse accréditée. Un représentant de la radio publique américaine NPR a en particulier été frappé par un agent de la sécurité turque, a constaté l’AFP.