Iran - Le guide suprême s'oppose au report des élections

Téhéran — L'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de l'Iran, s'oppose au report des élections législatives du 20 février, se mettant ainsi du côté des conservateurs dans la crise qui paralyse actuellement le système politique du pays, a annoncé à l'Associated Press un parlementaire iranien.

L'ayatollah Ali Khamenei, qui s'est entretenu hier avec le président Mohammad Khatami, a affirmé que les élections devaient avoir lieu comme prévu, «quelles que soient les circonstances», a précisé le député réformateur Rajabali Mazrouei, dont la candidature aux prochaines élections a été invalidée.

Cette rencontre au sommet était considérée comme la dernière chance pour résoudre la pire crise politique qu'ait connue l'Iran depuis des années. Le président — réformateur — du Majlis (Parlement), Mahdi Karroubi, et le chef — conservateur — de l'institution judiciaire, l'ayatollah Mahmoud Hachémi Shahroudi, assistaient également à l'entretien. De nombreux parlementaires réformateurs ont de nouveau demandé hier le report des élections législatives.

Parallèlement, le ministère de l'Intérieur, contrôlé par les réformateurs, a interdit une manifestation que devaient organiser des étudiants aujourd'hui pour dénoncer les agissements des conservateurs. Des leaders étudiants ont également menacé de boycotter les cours si des élections libres n'étaient pas garanties.

La tenue des élections du 20 février a été remise en question en raison des appels au boycottage, à la suite de l'invalidation de milliers de candidats réformateurs par le très conservateur Conseil des gardiens de la Révolution. Parmi les invalidés figurent 80 députés réformateurs.