En bref: Sharon veut supprimer des colonies

Jérusalem — Ariel Sharon a jeté hier un pavé dans la mare de la droite israélienne en se prononçant pour l'évacuation de la quasi-totalité des colonies juives de la bande de Gaza.

Dans une interview au quotidien Haaretz, le premier ministre israélien dit envisager l'évacuation de 17 colonies juives de ce territoire, sur un total d'une vingtaine, dans le cadre de son plan de séparation avec les Palestiniens en cas d'échec de la «feuille de route». C'est la première fois que le chef du gouvernement de droite rend public un projet allant aussi loin dans le retrait de territoires conquis par Israël en 1967. Cette initiative, qui coïncide avec une flambée de violence qui rend encore un peu moins probable la résurrection de la «feuille de route», a suscité immédiatement une levée de boucliers de la part de la droite nationaliste.