En bref: Chirac défend Juppé

Marseille — Après trois jours de silence, Jacques Chirac a publiquement apporté hier son soutien à Alain Juppé, soulignant que la France avait «besoin d'hommes de sa qualité».

Le chef de l'État a dit son «amitié», son «estime» et son «respect» à son ancien premier ministre — et fidèle parmi les fidèles — à l'occasion d'un déplacement à Marseille. «C'est un homme politique d'une qualité exceptionnelle de compétence, d'humanisme, d'honnêteté. La France a besoin d'hommes de sa qualité, a-t-il déclaré d'un ton grave lors d'une brève allocution à l'hôtel de ville. Alors il doit prendre une décision, je la respecte et, quelle qu'elle soit, je sais qu'il la prendra en conscience.» Alain Juppé a fait appel du jugement du tribunal correctionnel de Nanterre, qui l'a condamné vendredi à 18 mois de prison avec sursis et 10 ans d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.